Accueil

Avril 2020

C'est dimanche depuis de longues semaines.

Moi qui avait dit en février que ce n'était pas la guerre... ! Étrange situation jamais connue jusqu'ici d'être tous à la maison à attendre. Attendre parce que l'on y est invité, même obligé face à l'ampleur de la situation et la vitesse à laquelle c'est arrivé. L'école à la maison, ça fonctionne difficilement pour les enfants de notre département, le site a été restreint à quelques heures par semaine et les professeurs se sont organisés chacun à leur façon.

Que faire alors ? Il fait mauvais, même ceux qui possèdent un jardin n'ont pas forcément envie de mettre le nez dehors. Ces journées de "congés" obligatoires sont arrivées comme un dimanche et on n'a pas pensé comment elles se passeraient. Certains sont déjà bien organisés. Ceux qui ont la chance d'avoir dégagé du temps libre peuvent s'adonner un peu à leur loisir favori et cela aurait pu être mon cas, mais il n'en est encore rien. Les enfants passent avant tout et le mien ne dérogera à la règle, ce n'est plus un petit garçon mais c'est un enfant quand-même, il a besoin d'aide pour l'épauler dans son travail, je ne peux le laisser seul et partir travailler

tranquillement dans l'atelier. Encore une fois, ma vie de bricoleuse est un peu en berne.

__________

 

Avoir de l'or dans les doigts et s'en servir c'est bon pour le moral et pour le cerveau. C'est scientifiquement prouvé, vous déclinerez moins vite si vous cherchez à fabriquer et à trouver des solutions agréables pour vous. Même un simple tricot permet de garder l'esprit vif ! C'est drôle,  hein ? 

Vous n'avez pas le moral ? Et si vous mettiez à profit ces heures creuses pour

offrir un petit quelque chose fait de vos mains à un être cher... Et si vous restiez stoïque face à ce qu'il se passe chez vous. D'après Wikipédia, le stoïcisme, est un courant philosophique occidental ayant pour finalité le bonheur de l'existence humaine obtenu grâce à une acceptation rationnelle de l'ordre du monde et de son évolution. Il repose notamment sur la distinction centrale entre d'un côté les choses qui dépendent de nous et sur lesquelles nous devons concentrer nos efforts, et d'un autre côté les choses qui ne dépendent pas de nous, contre lesquelles il est vain de lutter et que nous devons au contraire supporter et accepter (principe de détachement).

C'est exactement ma façon de voir les choses, j'y adhère à 100 %

Envie de rire un peu  ? 

Pour nous donner un peu de baume au coeur, vendredi dernier, en allant faire une course de première nécessité, mon compagnon est repassé à la poissonnerie nous acheter 6 huitres. Waouw, trop mignon, nous mangeons nos huitres en entrée, puis le repas et vers les 11 heures du soir, je me sens mal, je me mets à remettre douloureusement mon repas. Toute la nuit, jusqu'au petit matin, j'ai été transformée en petite fille de l'exorciste, possédée par le diable de l'huitre.

Ma tension était au plus bas et je priais avec Domi (le prêtre dans l'exorciste) pour ne pas perdre connaissance parce que je ne voulais surtout pas aller aux urgences par les temps qui courrent. Ce que j'en ai pensé après coup ? Ben, je ne pouvais rien y faire, il fallait que ça passe,  après ces 2 jounées un peu patraque, j'en ris et je prends les choses du bon côté : tout le monde tombe malade du corona virus, moi, je fais une intoxication alimentaire !

Exorciste n bl