Accueil

Juin 2020

Tel le lapin dans Alice au Pays des Merveilles, je suis en retard, il est déjà moins le quart ! J'ai souvent entendu dire autour de moi : "Il y a des jours comme ça...". Je crois que je vais finir par pouvoir dire : "il y a des années comme ça..." Chaque lundi, je pense que ça y est, je vais pouvoir entamer un nouveau bricolage, un nouvel article et chaque lundi, il y a un petit truc qui vient gripper ma machine. Hooo, des bêtes trucs, rien de catastrophique, je vous rassure. J'étais si bien partie voilà maintenant 2 ans et là, depuis le confinement, les choses

n'avancent plus. A tel point que je me suis demandée si je ne ferais pas mieux de laisser tomber mon site. Pourtant je me plais bien ici, je me sens comme chez moi. Ha oui, c'est vrai, je suis chez moi, ici. C'est mon chez moi virtuel, celui où je m'exprime toute seule, et laisse cours à ma créativité. Je vais essayer de persévérer. Je vais donc me laisser encore cette année pour me réorganiser et si j'éprouve toujours autant de difficultés, c'est que j'ai trop embrassé et donc mal étreint. Vous ne voudriez pas que je vous enserre mal n'est-ce pas ?

Remarquez, c'est normal, moi non plus, je n'aimerais pas tomber sur un site à moitié vivant où les articles datent d'il y a 2 mois.

Et pourtant, je ne suis pas restée sans rien faire, faut pas croire ça, hein. Tenez, par exemple, tout l'étage de notre maison a été revu, repeint, de nouvelles prises de courant, et même des moustiquaires ont été installés à chaque fenêtre. Entre nous, des moustiquaires, dans une ancienne maison avec volets, c'est la catastrophe je vous le dis, moi. Sur les quatre installés, seul un exemplaire n'a pas créé de soucis. Quand ce n'est pas le

bitoniau des volets qui dérange, c'est un balcon ou la fenêtre qui n'est pas exactement d'équerre. Je me suis sentie nulle de chez nulle alors que pourtant je ne le suis pas.

Enfin, ça c'est fait, ça me tenait à cœur depuis bien longtemps.Et puis on a trouvé un chouette meuble sur le Bon Coin... Un dessus qui correspondait parfaitement à un dessous qu'on avait. Aucune restauration n'était à envisager même si les vitres n'y sont plus, moi j'aime bien. Du coup, ma buanderie qui était triste comme une buanderie, s'est transformée en une superette

 

des années 30. Waouw, j'adore !

Meuble buanderie1 sepia

 

Rappelez-moi pourquoi je suis toujours en retard ?

Ha bé tiens, pas plus tard que ce matin, en arrosant mes pots de fleurs devant, je vois des petits oiseaux tout en affaire au sol. En m'approchant, je constate une catastrophe : un nid s'était décroché de 5 mètres de hauteur et deux petits survivants sur les six occupants

tremblotaient sans vouloir de la becquée que maman oiseau essayait de donner avec insistance. Ni une, ni deux, je me suis improvisée architecte oiseau, j'ai trouvé un petit panier à pain dans mes affaires que j'ai rempli de laine, j'ai posé les oisillons dedans et j'ai surveillé que la maman retrouve bien ses petits. Ce fut vite fait, une paire d'heures, mais voilà encore une journée qui commence différemment que prévu. Carrrrramba, encore rrrrâté !

Oisillons1 sepia

Meuble buanderie2 sepia