Accueil

Outils anciens2 1

Bonjour et bienvenue chez moi, un petit atelier de micro réparation/restauration.

Parler de réparation, de restauration peut paraître désuet, nous qui vivons à l'ère du "tout-jeté", mais peut encore avoir un sens pour qui aime détenir et exposer une pièce vieille de plusieurs dizaines ou centaines d'années, se l'imaginer à la sortie de la manufacture, ou pourquoi pas, se souvenir de ses jeunes années dans la maison de Mamie. 

A l'époque des Mamies, justement parlons-en, et depuis des siècles, les réparations d'objets en tout genre se pratiquaient couramment car elles permettaient la prolongation de la vie d'un objet que l'on mettait parfois des années à pouvoir acquérir. Ainsi, par exemple, au XVIIIème siècle, le raccommodeur de faïence passait de village en village et agrafait la vaisselle cassée, sans privilège pour l'aspect esthétique. Il existait bon nombre de réparateurs en tout genre, cordonniers, recouseurs, ...

Aujourd'hui, et avec l'apparition de matériaux modernes, la restauration concerne presque exclusivement la décoration. L'aspect esthétique revêt donc maintenant toute son importance. Toutefois, réparer ou restaurer une pièce nécessite une intervention que la mode actuelle veut la plus discrète possible. J'adhère complètement à ce principe, je déplore les ultra-restaurations tape-à-l'œil à l'américaine où la pièce restaurée pourrait être remise en vente chez "Maison du Monde" sans que personne ne s'en rende compte. Restaurer consiste à garder tout ce que l'on peut garder et faire ce que l'on peut avec les pièces d'origine. Il m'est arrivé de visiter des musées où l'orteil d'une statue avait été "remis" brut sans peinture et d'y trouver beaucoup d'honnêteté dans la démarche. Je possède par ailleurs des faïences agrafées qui décorent ma maison et que je ne restaurerais pour rien au monde.

Enfin, tant qu'à parler de restauration et de réparation, d'ici quelques temps, j'aimerais également parler de tout ce que l'on peut faire une fois que l'on maîtrise certaines techniques, car la restauration n'offre pas toujours suffisamment de créativité, il est bon de varier et de stimuler ce côté sous peine de se retrouver à réparer avec lassitude. Si la tête suit (et les horaires !), il est possible de mettre ses mains à profit afin de réaliser de bien jolies choses.

C'est ce que je vous propose de découvrir en parcourant mon site qui est organisé de cette façon : Le site en lui-même est une introduction, un appel aux âmes intéressées... c'est la vitrine de mon "magasin" en quelque sorte.

Le blog est l'endroit où je publie de petites astuces d'ordre très général, autour d'un atelier... ou pas !

Le forum est le lieu où je vous donnerai tous mes tuyaux, mes techniques, recevrai vos commentaires, avec l'espoir que vous partagerez votre science à vous. Ce sont les coulisses, l'hôpital, la pièce où je travaille, poussez les portes et entrez, mettez vos doigts dans l'engrenage et n'en sortez plus.

 

Logogrotesque copie 1