Le vernis au tampon en 7 étapes

Le vernis au tampon en 7 étapes

Petit retour sur un essai concluant de vernissage au tampon, sur une table de nuit Louis XVI.

Je vous partage cette belle découverte étape par étape.

 

 

 

 

Je l'avais trouvée, il y a des années peinte en blanc et sans plateau. À l'époque, je l'avais décapée, regarnie d'un plateau en orme provenant d'un vieux lit et puis cirée. Le plateau ne m'a jamais conquis avec la cire. Je n'ai jamais verni au tampon mais j'en rêve depuis toujours et c'est la réfection d'un petit cadre qui m'a poussé à me lancer. Si vous êtes comme moi, avec une pointe de ténacité, vous pouvez tout à fait y arriver.

Ce n'est pas dur, sans être non plus facile mais avec mes explications, peut-être oserez-vous faire l'expérience calmement chez vous.

Le vernis au tampon est un art accessible à quiconque s'en donnera les moyens, il faut travailler le geste, faire des erreurs, recommencer, encore et encore. En commençant par une petite surface simple comme une planche bien préparée, vous prendrez déjà la mesure du travail à effectuer.

Ma petite table de chevet Louis XVI

 
 

 

 

 

Pour le matériel, il vous faut :

-Du décapant ou un racloir de menuiserie si votre meuble était vernis ou peint.

De l'essence de térébenthine et paille de fer si votre meuble était ciré.

Ou un papier de verre à grain très fin (220) si votre meuble était déjà vernis au tampon.

-Du papier de verre grain 400

-Des paillettes de gomme laque ou gomme shellac. Dans un premier temps, n'achetez pas plus de 100 gr, on fait beaucoup de vernis avec 100 gr et on en utilise pas beaucoup. J'ai pris une qualité blonde décirée.

-De la poudre de ponce (ponce soie) ou un Fondur

-1 litre d'alcool fin à vernir à 95°.

-De l'huile de vaseline mais une autre huile propre peut convenir.

-Un vieux drap en coton lisse (pas de flanelle) ou en lin.

-Du coton à mécher (par exemple "Liberon"), moi j'ai pris une vielle chaussette en laine.

 
 

 

 

 

La première étape de votre travail consistera à remettre votre bois à nu. Si le bois était déjà vernis au tampon, passez un papier de verre très fin (grain 220 par exemple).

Si le bois était vernis, il faudra le décaper à l'aide de produit chimique ou un racloir.

Si le bois était ciré, vous passerez de l'essence de térébenthine avec de la paille de fer, vous l’essuierez avec un chiffon et répéterez l'opération jusqu'à ce que le chiffon soit propre. Rincez léger avec de l'eau et du savon (ne détrempez pas le bois et faites attention sur du placage), puis avec de l'eau (léger aussi) et enfin neutralisez avec de l'alcool. Laissez bien sécher, passez un coup de papier de verre et enlevez les poussières avec un chiffon humide. L'eau fera que les fibres du bois se soulèveront et votre bouchage des pores sera plus efficace.

 

 

 

Le décirage du plateau de la petite table

 
 

 

 

 

Gomme Shellac en paillette recouverte d'alcool

 

 

 

La deuxième étape, c'est la fabrication de votre vernis. Je l'ai fait à 20% mais j'ai vu des gens qui le faisaient à 10% et il parait que les ébénistes expérimentés poussent parfois à 30%. J'ai fait une moyenne et ça m'a semblé correct pour une première expérience.

Pesez 20 gr de paillettes et versez 100 ml d'alcool. Agitez matin et soir jusqu'au lendemain, ça devrait être dissout. Vous pouvez filtrer mais je n'ai pas fait cette étape tellement le résultat était propre. Ce vernis se conserve bien.

Le lendemain, le vernis est dilué

 
 

 

 

 

La troisième étape est de vous faire un tampon. Vous prenez un peu de coton à mécher, juste de quoi remplir la paume de votre main, un petit morceau de drap suffisant et vous emballez de façon à monter tous les bords du drap vers le haut. Vous pouvez tourner un peu car le coton doit être bien tendu. Personnellement, j'ai pris une chaussette en laine et je lui ai coupé les orteils.

 

 

Quatrième étape, l'application de la poudre de ponce. vous étalez un peu de poudre à la surface, vraiment pas beaucoup, vous humectez votre tampon dans l'alcool et vous tournez pendant des heures en appuyant fortement et en rechargeant de temps à autres le tampon jusqu'à ce que votre surface soit brillante. C'est une étape difficile pour les bras, j'ai choisi l'application d'un Fondur à la gomme laque (pas que je sois fainéante mais mon rhumatologue va bondir si je lui dis ça... voilà 2 ans que j'ai le tendon des 2 bras enflammé et qu'il me fait des infiltrations !). Vous pouvez aussi choisir de faire votre fond avec un vernis polyuréthane.

 

 

Le lendemain pour la cinquième étape, vous pouvez commencer le vernissage au tampon. Ne prenez pas le même tampon que celui de la ponce, si vous avez travaillé avec, normalement, il est troué. Donc fabriquez-en un autre et directement sur le rembourrage, imbibez d'alcool, pas trop non plus, il doit être juste humide, faites bien attention à cela. Mettez quelques gouttes de vernis. Refermez et faites-le rouler énergiquement entre vos mains. La première tamponnée est différente des autres. Il faut un peu charger mais on ne peut pas repasser sur ce que l'on vient de vernir. Il faut attendre que le vernis sèche pour repasser mais cela va très vite, quelques secondes. Donc, vous faites de longues traînées assez rapidement. Rechargez le tampon souvent (on le sent et on le voit quand ça devient sec). Passez partout en insistant bien sur les bords de votre pièce. Repassez si besoin. Conservez votre tampon dans un bocal à confiture fermé pour le lendemain en ayant pris soin de l'arroser d'alcool.

 

 

Sixième étape, après séchage, passez votre main sur votre travail, si vous sentez des imperfections, passez un papier très très fin (grain 400) et débarrassez convenablement la poussière à l'aide d'une brosse, et éventuellement en aspirant. Vous allez commencer votre première tamponnée comme ceci : reprenez votre tampon, ouvrez-le et rechargez-le en alcool et vernis. Refermez-le et sur la "semelle" (la partie du drap qui effleurera le meuble) mettez une goutte d'huile que vous étendrez avec vos doigts. Elle permettra au tampon de bien glisser. Vérifiez le tampon sur votre bras ou un papier, il doit être presque sec. Posez le tampon délicatement sur le meuble tout en tournant, en dessinant des huit, sans jamais ne vous arrêter. C'est une caresse pour chaton, non pas pour un cheval. Insistez sur les bords, tournez, ça dépose le vernis, puis faites des huit. Le vernis est déposé et derrière, un nuage se forme, c'est l'alcool qui s'évapore, c'est normal. Quand le nuage n'apparaît plus, c'est qu'il est temps de recharger (regardez la semelle du tampon, elle est blanche). Passez plusieurs fois au même endroit. Terminez par les 4 bords et les coins avec une longue caresse droite (mouvement semblable à un atterrissage, puis décollage d'avion) pour vider le tampon.

 
 

Recommencez cette sixième étape entre 3 et 5 fois (même 8 si vous le désirez) en laissant au moins un jour entre chacune d'entre elles.

Ici après 2 tamponnées, je constate que l'un des bords a été délaissé, demain, j'insisterai.

L'un des bords a été un peu délaissé

 
 

Pour cette septième étape, on attendra une dizaine de jours, voire quinze que le vernis soit bien durci. Afin d'ôter l'huile résiduelle éventuelle du vernis, on refait un tampon tout neuf et on l'imbibe très très légèrement d'alcool. Attention, trop d'alcool va décaper et ruiner tout votre beau travail en un éclair. Faites un essai au préalable sur votre bras ou un papier, il doit être presque sec.

C'est pour cette raison qu'il y a plusieurs école pour cette étape dite de l'éclaircissage, certains finissent aussi avec du Super Nicko Vernilline, un genre de polish doux, d'autres avec de la popote extra douce, d'autres encore à la gomme de Benjoin.

 

 

Que faire si...

Le vernis a accroché et a laissé un surplus disgracieux ► attendre le séchage et passer un papier de verre grain 400 jusqu'à disparition complète de son erreur. Faire plusieurs retouches "avion" avec un tampon rechargé en alcool, un peu de vernis, une goutte d'huile.

Vous avez mis trop d'alcool et le vernis a disparu à un endroit ► vous venez de décaper votre travail... laisser sécher, faites des retouches avion, des 8 et des ronds jusqu'à ce que vous ayez récupérer votre erreur.

Vous avez mis trop d'huile ► rincez votre tampon intérieur et extérieur à l'alcool, remettez une goutte de vernis et repassez rapidement sur les zones où l'huile s'est déposée.

 

Ajouter un commentaire

 

Site en travaux