Fabrication d'un meuble à peindre

Fabrication d'un meuble à peindre

Découvrez comment, avec quelques outils basiques et des bois de récupérations,

j'ai fabriqué un meuble destiné à recevoir une peinture décorative.

 

 

 

 

 

Il y a dans un coin de ma maison, un endroit bizarre, un petit renfoncement qui ne sert à rien. Enfin, si, mais c'est compliqué à expliquer, disons pour faire simple, qu'il faut condamner une ancienne porte pour faire un beau placard. Ce renfoncement était la place du cumulus mais ce dernier va partir dans une autre pièce. Du coup, c'est l'occasion de faire un trompe-l'œil génial et je saute sur l'occasion.

Pour arriver à mes fins, je veux fabriquer un petit meuble en bois qui sera peint et sera destiné à recevoir tous les appareils à recharger. Une station de rechargement qui daterait du XVIIème siècle ! C'est drôle, non ?

D'un autre côté, je veux acheter le moins de choses possible, je veux utiliser de vielles fouffes qui traînent depuis la nuit des temps dans mon grenier. J'ai des trésors mais pas seulement. Et côté menuiserie, je suis plutôt équipée léger : scie sauteuse, visseuse, perceuse, ponceuse et multimaster Fein. Quelques ciseaux à bois, aussi. Je n'ai pas d'établi, la plupart du temps, je travaille à même le sol. Pour assembler à la colle des parties plus grandes, je les mets entre deux planches et je mets ma machine à coudre dessus. 

Donc, les images que vous allez voir peuvent être choquantes ou dérangeantes, si vous êtes une personne sensible, maniaque, menuisier ou ébéniste, je vous recommande de ne pas les regarder 

 

Un drôle de renfoncement qui deviendra un placard

 

 

 

 

Une ancienne étagère

 

 

 

Je pars d'une étagère que j'avais déjà faite il y a quelques années mais qui était en attente d'amélioration, c'était simplement 4 planches, 3 séparations et un fond en contreplaqué.

Je sais déjà parfaitement ce que je veux mais je n'ai pas de plan, j'improvise souvent au fur et à mesure que j'avance.

J'y ai été étape par étape et lorsqu'il me restait, disons 8 cm pour faire un dernier tiroir, et bien je me lançais sur un tiroir de 8 cm.

Pour en revenir à l'ossature du meuble, je commence par ôter les séparations pour les réajuster aux mesures désirées.

 
 

 

 

 

Sur les séparations, je crée des passages pour les multiprises

Découpe pour les multiprises

 

 

Ensuite, je perce dans le contreplaqué des passages pour les cables des multiprises qui iront rejoindre une prise de courant

Passage des câbles

 

 

Vérification et fixation des multiprises sur le fond du meuble. Derrière le fond, il y a une planche qui sert de renfort car le contreplaqué n'est pas assez costaud pour supporter la force qu'il faut parfois pour enfoncer une fiche. Petite précaution aussi : dans la partie supérieure du meuble lorsqu'il sera en fonction, une alarme incendie sera installée; si fumée il doit y avoir, elle est libre de monter par les passages larges, mais je ne suis pas une folle de la recharge, je débranche depuis toujours quand mes appareils sont chargés. 

Positionnement d'un multiprise    Fixation des multiprises sur le fond du meuble

La partie ossature est terminée, c'était la partie la plus facile.

 

 

 

À présent, je fais des petites portes qui iront aux éxtrémités supérieure et inférieure du meuble. Comme je suis un très mauvais menuisier, je fais au plus simple et je colle la simplicité !

Laissez votre souris sur l'image pour avoir l'explication ou cliquez dessus pour les voir en grand.

 
 
 
 
 
 

 

 

 

Les portes seront fixées en partie avec des pivots d'armoire après avoir réalisé des "gouttières" pour leur ouverture ainsi que pour le pivot en lui-même.

Des gouttières sont créées (je ne connais pas le mot exact)  Seule une partie du pivot d'armoire est utilisé

Mes portes sont terminées, il me restera tout de même à faire des butées mais j'ai mangé mon pain blanc avant mon pain gris, là. Car j'arrive à la partie la plus tarabiscotée et de plus, je récupère le bois des tiroirs dans une vieille palette un peu vrillée. Quand on a peu d'outils, c'est vraiment difficile les palettes mais comme je ne voulais rien acheter, j'ai dû assumer ! 

 

 

Le compartiment aux grands tiroirs comporte 4 tiroirs. Ils sont plus larges que profonds car il faut laisser de la place pour les câbles qui seront derrière. Tous mes tiroirs sont faits de la même façon, que ce soit ceux-ci ou ceux, plus petits du dernier compartiment

Une entaille de chaque côté de la façade  Une entaille pour le fond de tiroir

 

 

Et les planches bien perpendiculaires sont pré trouées en biais, ainsi, les façades n'ont pas de traces de la construction des tiroirs.

Un pré trou à la perceuse facilite les choses  j'essaye de dissimuler au mieux les vis avec la fraise

 

 

 

J'installe une presse à angle droit et je visse le plus loin possible. Après cela, je remplis ce qu'il reste du trou avec de la pâte à bois.

La presse d'angle m'aide aussi à assembler les deux parties  Meuble 2 creation tiroir7  Meuble 2 creation tiroir6

 

 

 

Sur la planche arrière, je fais un canal qui laissera passer les câbles pendant l'ouverture des tiroirs

Une ouverture est créée pour le passage des fils électriques  Après les passage du forêt, un petit coup de scie  Le passage est adouci avec un petit coup de papier de verre

 

 

 

J'assemble les fonds avec de la colle et des petits clous pour plus de solidité

Les fonds en attente de colle et mini clous

 

 

 

Voilà donc 4 tiroirs qui s'insèrent plus ou moins parfaitement... on va dire ! Le dernier est un peu court, hélas. 

Deuxième tiroir achevé  Ça fonctionne !  Les 4 tiroirs achevés et fermés

 

 

 

J'entame le dernier compartiment du meuble, c'est le plus kitsch et c'est pas du gâteau.

Pour commencer, je fais dans le compartiment, un sous-compartiment un peu moins profond. Il est nécessaire afin de pouvoir fixer des cloisons et autres séparations.

un cadre en bois vient s'insérer dans le compartiment

 

 

 

Je fabrique ensuite un H avec des anciennes plinthes. Le tout sera consolidé dans les étapes suivantes avec d'autres collages et planches. À chaque opération, j'utilise clous et colle, je sais que ce n'est pas toujours important mais étant donné mes imperfections, il vaut mieux.

Fabrication d'un H

 

 

 

Je colle deux anciennes moulures de porte à plat sur une plinthe aussi longue que la larguer du H. Peu de temps après, je les ai trouvées trop grossières, je les ai un peu réduites en épaisseur

Deux moulures de porte collées à plat

 

 

 

Enfin, j'assemble les deux parties, je consolide la niche avec un "toit", j'ajoute une tablette et je fais une découpe pour la multiprise. Je visse également 2 tasseaux sur les côtés de la niche qui serviront d'appui à une future plaque.

 
 
 
 

 

 

 

 

Où en sommes-nous ? Ben ça donne ça !

Le H est replacé pour voir ce que ça donne

 

 

Avec une chute de contreplaqué, je fais le fond qui lui-même recevra une petite porte (vraiment mini). Il se fixera sur le "ciel" de la niche et sur les tasseaux précédemment installés

Le fond de la niche encadrera une porte miniature

 

 

 

Je positionne la plaque sur le fond et je fabrique ma mini porte. Je découpe encore deux morceaux de contreplaqué que je mets en biais dans le décor frontal. Pour les charnières de la porte, j'ai trouvé 2 attaches à cadres qui remplissaient la fonction.

La plaque de fond positionnée  Encollage de la porte miniature  La plaque du fond, la mini porte et 2 plaques supplémentaires de biais

 

 

 

En dessous de cet étage, je fabrique un tiroir en mesurant l'espace disponible, un tiroir curieux et amusant qui épouse la forme de la multiprise. Il est fabriqué de la même façon que les premiers tiroirs et je n'oublie pas de creuser le canal pour le passage des fils électriques. Remarquez que je fais deux traits de scie au centre de la façade du tiroir, tant qu'à faire du trompe-l'œil, allons-y à fond.

Ce tiroir épouse la forme de la multiprise  Le tiroir en place

 

 

 

Mesure des espaces disponibles côté gauche et droit, hop, confection de deux tiroirs. Il est important ici que les tiroirs soient parfaitement d'équerre, vraiment à 90° sinon ils ne tombent pas correctement.

Tiroir vertical droit  Le tiroir vertical gauche est inséré  Les deux tiroirs verticaux terminés

 

 

 

 

Il me reste un petit espace à combler, je dois faire deux supports et deux tout petit tiroirs

Deux supports pour les derniers tiroirs  Les derniers tiroirs sont réalisés en bois plus fin

Les petits prennent place

Le petit tiroir droit inséré  Tous les tiroirs de ce compartiment sont achevés

 

 

 

Après, j'ai encore fait des traits de scie sur les tiroirs verticaux pour faire genre 4 petits tiroirs. Je n'ai pas pris la photo mais cela se voit sur le meuble fini. Et deux petits champlats aux coins arrondis viennent soutenir l'espèce de lambrequin

Le compartiment central terminé

 

 

 

 

 
 

À l'avenir, un avenir le plus proche possible, je dois encore réaliser des trous pour les serrures sur les 5 portes. Les 4 grandes et la toute petite.

Il y aura une suite, bien sûr, car c'est bien chouette de fabriquer un meuble à peindre mais maintenant il faut le peindre, alors là, je vais vraiment me régaler... D'ailleurs le meuble tel que vous le voyez là en photo n'est pas totalement fixé et collé. Chaque pièce peut encore être détachée afin de me faciliter la vie.

Les bronzes, la quincaillerie quoi, seront installés après peinture.

Je ne sais pas combien de fois, j'ai écrit le mot "tiroir", c'était une très longue explication, j'en suis désolée, si vous êtes toujours là, peut-être cela vous aura donné une idée ou bien même amusé. Mais je vous remercie d'être là, et n'hésitez pas à commenter ou poser des questions.

 

 

Commentaires

  • simbaforever
    • 1. simbaforever Le 06/06/2021
    Hello Rosa
    Magnifique ce meuble ! et quand je vois le ballet de chargeurs qui dance et parfois pendouillent aux prises .... l'idée me vient de faire quelque chose, sans doute pas aussi grand et surement pas aussi beau mais l'idée germe ...
    Continue de nous régaler avec tes belles réalisations
    A bientôt, Simba
    • rosabel
      • rosabelLe 09/06/2021
      Oui, c'est terrible tous ces accumulateurs à recharger. Ici, cela va de la batterie du vélo électrique aux piles alcalines rechargeables en passant par les cigarettes électroniques, les manettes Playstation et les chaussettes chauffantes. Sans compter parfois les petits outils de jardin ou de l'atelier... On ne sait plus à quelle prise s'accrocher. Vivement la fin des peintures pour que je puisse inaugurer ma station de rechargement. Contente si tu y puises une idée, et merci pour ton commentaire.

Ajouter un commentaire