Une station de rechargement de la Renaissance Italienne

Une station de rechargement de la Renaissance Italienne !

À la mi-mai de cette année, je terminais un petit meuble en bois conçu

pour être peint. Sa fonction est de recevoir tous les accus, piles rechargeables,

et portables de la maison afin que tous ces nouveaux appareils ne trainent plus

partout. Le voilà achevé.

 

 

 

 

Il s'est passé un sacré temps entre la fin de la construction du meuble et la fin des peintures mais entre-temps, je suis devenue Mamy, ma fille habitant la région parisienne est venue un peu pendant les vacances et puis je suis partie là-bas un moment. Bref, des événements heureux qui chamboulent un peu une vie. Et puis, si je dois comparer, ce genre de meuble... un Gustavien, un Boule, un Biedermeier était tellement poussé en terme de recherche de décorations qu'il fallait parfois 4 ans d'attente avant d'être livré. Ha ha, on est bien d'accord, on ne peut pas comparer, non ! M'enfin, c'est mon excuse amusante du moment !

 

 

Plus sérieusement, pour les peintures, j'ai choisi plusieurs techniques. La principale étant la peinture au fromage blanc (voir la recette ici). Seulement, voilà, je n'arrivais pas à obtenir les tons les plus foncés, ceux que j'avais en tête. La faute aux pigments ? Je ne sais pas mais toujours est-il qu'après quelques essais infructueux, je suis allée chez Casto me prendre 2 pots de peinture à la caséine "Liberon" dans les couleurs qui me plaisaient : un bleu orage et un bleu nordique. Donc, seuls les tons clairs sont réalisés à l'ancienne avec le fromage blanc. Notez que j'ai eu raison de ne pas trop insister car par la suite quand j'ai patiné le meuble, j'ai rencontré quelques difficultés avec les tons très rouges qui bavaient un peu sous la cire. Ce qui m'a donné des sueurs froides.

Ma peinture au fromage blanc  Les nuances réalisées à la main

 

 

Pour les quelques dorures du meuble, j'ai pris un vernis polyuréthane brillant à l'eau que j'ai pigmenté d'un vieux rouge en couche de fond.  Dans ce même vernis de base (clair), j'ai incorporé des pigments "or" et j'ai appliqué en deuxième couche. Le rendu est très beau, cela fait un peu comme les bois polychromes du XVIème siècle, vous pourrez le voir au cours de mon billet.

Et pour finir, j'ai appliqué une patine sur l'ensemble en guise de protection de mon travail, l'une trouvée en même temps que mes peintures chez Casto et l'autre que je possédais déjà.

La peinture à la caséine   Les deux patines utilisées en finition

 

 

 

Tout le contour du meuble, est fait en bleu orage, ainsi que l'intérieur des portes

L'intérieur des portes

 

 

 

 

Travail sur les portes

Comme pour la construction, je commence par peindre les 4 portes du meuble avec un fond blanc. Pour pouvoir avoir 4 modèles assez identiques, je fais 4 photocopies de mon modèle. Je les place à l'envers sur une tablette lumineuse, et je repasse exactement sur les traits avec un crayon 4B. Ensuite, il n'y a plus qu'à centrer le modèle et gribouiller sur la photocopie afin de décalquer le dessin au crayon. C'est tellement facile que même mon fils m'a aidé.

La peinture de fond des portes  Le motif photocopié et reproduit sur l'envers

Mon fils est venu me prêter main forte !  Les dessins sont reproduits sur la peinture de fond

 

 

Je n'ai plus "qu'à" peindre dans les couleurs qui me plaisent.

La peinture des dessins

 

 

Une fois les centres peints, j'applique du bleu clair maison dans le creux tout autour. Et du bleu nordique Liberon sur les bords des portes. Sur la moulure et le petit bord en biais, j'applique du doré. Je vous l'expliquais en début d'article, j'utilise pour ce faire du vernis polyuréthane brillant à l'eau. Première couche, le vernis est teint en vieux rouge. Deuxième couche, le vernis est chargé de pigments or. Donc, dans 2 petits pots différents.

Les produits utilisés pour faire les dorures  Une couche de vernis bordeaux et une couche de vernis doré

Les dorures en cours de peinture  Les dorures en cours de peinture

 

 

 

 

 

Travail sur les grands tiroirs

Je peints ensuite les 4 grands tiroirs. Toujours sur le principe de la décalcomanie, je dessine des petits liserés à motifs floraux. Je dessine également des écussons centraux avec 4 animaux différents souvent repris dans les peintures de la Renaissance Italienne. Je n'ai pas eu besoin de décalquer pour ceux-là, étant donné qu'ils étaient tous différents, il est évident que ce n'est pas une obligation. Il y a tout autour un trait fin à la peinture or.

Les liserés sont décalqués pour la régularité du dessin  Puis peints

Un cygne grotesque

Un hibou

La chauve-souris

Un bouquetin

 

 

Je positionne les poignées que j'ai prévu d'installer pour faire semblant pour voir ce que ça donne, ça va, ça me plaît bien, va pour celles-là.

Poignées posées factices pour voir le résultat

 

 

Travail sur les petits tiroirs

J'attaque à présent les petits tiroirs qui encadrent la niche. Fond blanc comme pour les autres pièces du meuble. Et contours en bleu nordique. Si vous aviez suivi mon premier billet sur la construction de ce meuble, ces tiroirs-là sont une addition de petits tiroirs trompe-l'œil. Pour faire illusion je fonce les traits de scie que j'avais fait.

Le contour des tiroirs en bleu nordique

Un tiroir latéral peint en blanc  Les petits interstices sont colorés en ombre calcinée

 

 

Ensuite les dessins au centre, le bord en or et le bleu clair qui représente les cloisons des tiroirs

Un motif au centre  Un autre motif pour les 4 coins

 

 

 

Travail sur la niche centrale

Nous arrivons enfin à la niche centrale. La niche centrale représente plutôt ce que j'ai vu à Pompéi. Oui, c'est spécial, hein ? Mais j'aime bien l'idée que ce meuble soit comme un souvenir de l'Italie, chaque fois que je le regarderai, je me souviendrai des belles Villas visitées, et c'est d'ailleurs en recherchant dans toutes mes photos que la plupart des dessins se sont retrouvés sur ce meuble. Donc, dans la niche, il y a un sol :

Les tommettes du sol  Le sol presque fini

Un fond, ici en cours de collage :

Le fond de la niche en travaux de collage

Une porte (qui cache un multiprise, en fait) avec vue sur un citronnier. Il y a de petites charnières fonctionnelles, une clé postiche et des petits aimants qui tiennent la porte en position fermée

Petite porte avec vue sur un citronnier

Et deux colonnes :

Le dessin des colonnes

Pour un résultat final comme ceci :

La niche dans l'ensemble  Avec les tiroirs

 
 

J'ai procédé au dernier trou de la serrure avec le ciseau à bois en partant d'un trou de perceuse.

Le trou de la serrure

 

 

Pour finir, j'en suis arrivée à la patine; la foncée pour la quasi totalité du meuble et la blanche pour la partie Pompéi. Pour patiner, j'enduisais généreusement un vieux T-shirt en coton découpé, je barbouillais la partie à faire et sans attendre du tout car elle séchait vite, je repassais un linge propre pour ôter le surplus. Il en restait une légère salissure, comme une patine due au temps... moi, c'est ce que je voulais, donc, c'est cool

La patine de chez Liberon  Passage du coton bien chargé

Le petit tiroir barbouillé de cire à patiner  Après avoir bien essuyé, le résultat est parfait

 

 

Enfin, tout à la fin, j'ai garni avec des poignées que j'avais hérité d'une ancienne vie, un coffret rempli de petits trésors qui dormait dans le grenier depuis 25 ans. Ce qui fait que c'est un peu disparate car les styles sont mélangés, les boutons de tiroirs de style "Directoire", les cache-serrures de style "Louis XVI", les poignées de tiroirs plutôt style "Rocaille", donnent à l'ensemble un côté totalement kitsch mais c'est assumé. Vu le prix de ces accessoires maintenant, je préfère assumer cette faute de goût aussi.

Ma boîte à trésor  Les cache-serrures de style Louis XVI

 

 

 
 

Dans quelques jours, je reviendrai avec des photos supplémentaires (par exemple avec des appareils dedans en train de recharger) car le meuble est descendu mais pas encore totalement à sa place, nous attendons le maçon pour le carrelage. J'attends aussi des serrures pour les 2 grandes portes de droite. En attendant, je vous mets la dernière photo en grand (vous pouvez encore agrandir un chouillat en cliquant dessus), n'hésitez pas si vous avez un commentaire, une question, c'est avec plaisir que j'y répondrai.

Meuble a peindre fini fond colore  La station de rechargement terminée

 

Commentaires

  • Sylvie MARECHAL
    • 1. Sylvie MARECHAL Le 22/09/2021
    Il est MAGNIFIQUE !
    J'ai hâte de le voir en vrai ( la chance que j'ai )
    Tous ces petits détails, ces précisions, ces minuscules petits riens qui font un tout, je trouve que cela te ressemble bien et même si je me doute des heures de patience qu'il t'as fallu dévouer à ce travail je me dis que tu as du te régaler
    en tout cas tu peux être fière du résultat
    Vraiment félicitations !!!!
    • rosabel
      • rosabelLe 22/09/2021
      C'est vrai que ce fut long, oui. Je trouve que les photos ne lui rendent pas hommage... tu verras par toi-même très vite, yes. Mille mercis pour ton commentaire, à bientôt.

Ajouter un commentaire